Qu'est-ce que développement personnel, selon Julien Castel*

*Créateur du blog www.dev-perso.com





Qui es-tu Julien ? Et comment es né ton blog ?


Tout d’abord, merci à Margot et à l’ensemble de l’équipe de Deep Belief pour me permettre de m’exprimer et pour l’intérêt que vous me consacrez.


La question « Qui es-tu ? » est toujours un peu délicate, car il est difficile de savoir qui l’on est vraiment et ensuite de se définir sans s’enfermer dans des cases ou autres étiquettes… Je suis un jeune homme, en cheminement, comme nous tous ici-bas, et j’essaie, à mon échelle, de transmettre mon expérience et mes connaissances en matière de développement personnel sur mon site internet dev-perso.com. Sur ce site, vous pouvez trouver des articles de blog mais aussi des produits d’information pour aider les personnes motivées à prendre leur vie en main et à devenir de meilleures personnes. Je suis également l’auteur du livre de développement personnel "La Magie de l'Action" (https://www.amazon.fr/Magie-lAction-d%C3%A9veloppement-personnel-saccomplir/dp/1978492170) et d’autres ouvrages publiés sous d’autres appellations comme des livres pratiques.


Mon site internet Dev-Perso est né à la fin de l’année 2016. En effet, j’étais alors en plein questionnement et je cherchais des réponses à mes questions, et des solutions à mes problèmes du moment. J’ai découvert le développement personnel et j’ai eu un déclic. J’ai réalisé que j’étais au contrôle de ma vie et que je pouvais changer ou influencer ce qui ne me convenait pas, et cela passait par un travail de développement personnel (pour avoir plus, il faut être plus). Ingénieur de formation, avec une forte appétence pour le digital et ses usages, j’ai créé mon site internet en comprenant que le développement personnel était sur le point de devenir une réelle tendance sociétale et qu’il y avait une opportunité à saisir.


En effet, mettre à profit mes compétences web pour entreprendre, le tout en accord avec mes valeurs et en étant utile aux autres. Le projet matchait avec mes aspirations personnels et professionnels, alors je me suis lancé. Puis, je l’ai enrichi et amélioré au fil du temps pour en faire ce qu’il est aujourd’hui.



Qu’est-ce que le développement personnel ? Est-ce vraiment utile ?


Le développement personnel est un terme qui est employé à toutes les sauces de nos jours. J’ai presque envie de dire que ce terme est devenu omniprésent en quelques années seulement. Ta double question me paraît pertinente. Tout d’abord, qu’est-ce que le développement personnel ? Je dirai que c’est une démarche consciente dans laquelle on cherche à devenir une meilleure personne et à améliorer sa vie, et surtout, que l’on met des actions en place pour y parvenir. En réalité, beaucoup de personnes font du développement personnel sans même le savoir.


Par exemple, on pourrait considérer qu’aller à la salle de sport régulièrement, c’est du développement personnel. Pour moi, le plus important est de prendre la décision de devenir le créateur de sa vie, et d’en être l’unique responsable. Partant de là, on peut commencer à travailler et à avancer. La seconde question, qui porte sur l’utilité du développement personnel est également intéressante, car après tout, n’est-ce pas que du « bla-bla » ?


Personnellement, je pense que le développement personnel est vraiment utile, mais je pense aussi qu’il faut savoir faire le tri dans toutes les informations que l’on trouve à ce sujet. En effet, le développement personnel est devenu un fourre-tout et on peut y mettre un peut tout ce qu’on veut dedans. La meilleure manière de savoir si une pratique, ou une discipline, est utile reste de s’y intéresser et de l’essayer par soi-même et d’agir en « bon sceptique ».



La spiritualité est-elle une forme de développement personnel / Quelle différence fais-tu entre le développement personnel et la spiritualité ?


La spiritualité est un vaste sujet et je n’ai pas la prétention de le dominer (https://dev-perso.com/quest-ce-que-la-spiritualite/). Ainsi, ce qui suit n’est que mon avis et ma perception actuelle. En développement personnel, on découpe ou segmente sa vie en plusieurs domaines et thématiques. La spiritualité en faisant partie. Pour faire simple, la spiritualité pourrait se résumer au sens que l’on donne au monde qui nous entoure, et à la vie en générale. C’est un peu l’éternelle quête du « Pourquoi ? ».


On cherche alors des réponses à des questions existentielles ou à tout ce que la matière ne peut expliquer. En effet, la spiritualité c’est sentir et percevoir au-delà du perceptible. Oui, c’est une forme de développement personnel dans le sens où on peut se développer intérieurement et croître sur le plan spirituel, et donc sur le plan personnel. Admettons que s’il y a 4 composantes en nous, qui sont : le physique (matériel), le mental (l’intellectuel), l’émotionnel, et le spirituel, alors le développement personnel nous invite à grandir dans ces 4 composantes. Cela inclut donc la composante spirituelle (j’en parle dans le livre pratique "Eveiller Sa Spiritualité" : https://www.amazon.fr/%C3%89veiller-Spiritualit%C3%A9-Spirituel-Lint%C3%A9grale-D%C3%A9veloppement/dp/B08FXH4M1R/).


D’un point de vue du développement personnel, je dirai que la spiritualité n’en est qu’un sous-ensemble. D’un point de vue spirituel, je dirai que la spiritualité est sans limite et bien plus vaste que les préoccupations modernes que soulignent le développement personnel.

Que conseillerais-tu à une personne pour débuter une démarche de développement personnel ?


Les conseils que je donnerai à une personne qui souhaite débuter une démarche de développement personnel sont les suivants :


1) Arrête de se plaindre et de critiquer. Avant le « déclic » évoqué dans la réponse à la première question, j’avais pour habitude de me plaindre ou de critiquer quand quelque chose n’allait pas ou ne se passait pas comme je le voulais. Cela pouvait être à l’encontre de mes proches (sous forme de reproches par exemple), ou bien au travail (avec tel ou tel collègue ou supérieur hiérarchique), ou encore vis-à-vis de la société du gouvernement… Il faut impérativement arrêter ces comportements qui ne font que ternir notre état d’esprit et la qualité de notre vie.


2) Savoir ce que l’on veut (ou ce que l’on ne veut pas). C’est loin d’être évident mais je pense qu’il est nécessaire de prendre le temps pour faire le point sur sa situation actuelle, passée, et future, et de définir ce que l’on veut. Savoir ce que l’on veut n’est pas toujours chose facile, alors on peut commencer par le sens inverse et définir ce que l’on ne veut (surtout) pas dans sa vie. « Savoir ce que l’on veut » signifie, savoir ce que l’on veut être, faire, et avoir. Lorsque l’on s’interroge sur ces sujets et que l’on réalise un travail d’introspection, c’est un peu comme si l’on ouvrait la boîte de pandore. Il y a un avant, et un après.


3) Devenir responsable de sa vie. Cela rejoint ce que j’ai dit précédemment, dans ma réponse à la question sur l’utilité du développement personnel. Devenir responsable de sa vie, signifie de se regarder en face et d’accepter sa situation et sa part de responsabilité. Pour moi, cela est avant tout une décision. Il faut s’auto-proclamer responsable de sa vie pour en reprendre le contrôle. Être responsable, c’est être au pouvoir, au contrôle. Une fois que l’on se dit responsable de sa situation, on peut alors changer ce qui ne nous convient pas.


4) Le dernier conseil est un conseil bonus : Lire mon livre « La Magie de l’Action », qui est, sans prétention, un bon point de départ pour dégrossir le concept de développement personnel et se motiver. C’est un livre qui permet de se recentrer sur soi et de se donner une direction avec des méthodes et conseils pratiques.



Que répondrais-tu aux personnes qui dénoncent le développement personnel comme la nouvelle religion de l'Occident, avec ses « dérives » individualistes ?


Ta question est intéressante et pertinente. Je pense que la réponse est déjà un peu dans la question. En réalité, je pense que « les personnes qui dénoncent le développement personnel comme la nouvelle religion de l’Occident, avec ses « dérives » individualistes » n’ont pas tout à fait tort. En revanche, et en ce qui me concerne, je distingue le développement personnel de la religion qui sont bien distincts. Tout d’abord, la religion a un caractère divin et sacré que le développement personnel n’a pas et ne peut pas avoir. Ensuite, la religion a marqué l’histoire et fait partie de l’histoire d’une manière incomparable avec le développement personnel.

Certes, l’Occident connaît, selon moi, une certaine crise spirituelle, et le développement personnel semble faire office de béquille sur ce sujet. Cependant, il n’y a pas de comparaison possible avec la religion.


Bon, je pense que la question portait également sur les dérives et sur l’engouement parfois extrémistes de certaines personnes. C’est comme tout, il y a des personnes qui se blessent parce qu’elles font trop de sport, et d’autres qui font des carences nutritionnelles parce qu’elles mangent trop de légumes verts (je caricature volontairement). Est-ce que le sport ou les légumes sont néfastes pour autant ? Je ne pense pas. Je pense que rien n’est bon dans l’excès, et qu’il faut savoir prendre du recul par moment. Il existe bien des phénomènes d’endoctrinement et de « Gurus », mais ils restent minoritaires je pense. Pour finir, je voudrai m’attardais quelque peu sur le terme « individualiste » que j’ai déjà rencontré à titre personnel avec des remarques comme « Le développement personnel, c’est quelque chose d’individualiste » (ou d’égoïste).


En fait, nous sommes amenés à vivre ensemble et à interagir avec nos semblables, alors devenir une meilleure personne est en réalité un cadeau que l’on se fait et que l’on fait aussi pour les autres. Ce n’est pas une démarche individualiste, à moins que les motivations et intentions le soient. Le vrai problème réside dans le fait que chaque personne évolue à son rythme et qu’il y a parfois des décalages qui se créent…


Merci pour m’avoir permis de s’exprimer sur ces sujets. A très bientôt !