TOP 10 des mythes autour de l’hypnose





L’hypnose est aujourd’hui une discipline médicalement reconnue et étudiée au sein de prestigieuses universités. Les scientifiques lui attribuent des propriétés comme celle d’aider à perdre du poids, à réduire l’anxiété, à surmonter des phobies ou bien des traumatismes.


Essayons maintenant de déconstruire certains mythes qui circulent encore autour de l’hypnose.


Mythe N° 1 : L’hypnose contrôle les gens et peut les faire agir contre leur volonté


Si vous avez parfois l’impression que l’hypnose ôte tout contrôle, toute capacité décisionnelle à son sujet lors d’un spectacle notamment, ce n’est pas vraiment le cas. Loin du monde sensationnel et des scènes théâtrales, l’hypnose est utilisée par des médecins pour réduire le stress, l’anxiété, les addictions ou encore aider à guérir de traumatismes plus profonds. L’hypnothérapeute va alors vous mettre dans un état à la limite entre le sommeil et la veille, où votre subconscient est le plus réceptif. Il va ensuite procéder à des suggestions pour changer votre façon de penser, éliminer les idées négatives et les remplacer par de plus positives. Mais en aucun cas, ce ne sera contre votre volonté. Si à un moment une idée suggérée ne vous convient pas, que vous la trouvez inacceptable, vous serez en mesure de rompre l’état hypnotique et d’arrêter la séance. Vous êtes en effet toujours conscients lors d’une session, vous vous souviendrez donc de tout ce qui a été dit. L’hypnothérapeute n’est qu’un guide devant vous aider à prendre contrôle de votre subconscient.


Mythe N° 2 : Vous n'avez jamais été sous hypnose


L’hypnose est un état dans lequel votre cerveau est concentré sur un unique stimuli, comme la voix de l’hypnothérapeute par exemple. Elle a pour caractéristique de diminuer votre attention sur ce qui vous entoure, sur le monde extérieur. Si vous n’avez jamais été hypnotisé par un médecin, vous avez sûrement déjà fait l’expérience d’un léger état hypnotique lorsque vous êtes sur votre téléphone, devant un film ou en train de lire un livre. Si vous avez lu une dizaine de pages sans vous souvenir exactement en quoi elles consistaient, vous étiez hypnotisé !


Mythe N° 3 : L’hypnose n’a pas de réel effet thérapeutique


En réalité, l’hypnose a des effets scientifiquement prouvés. Elle fait l’objet d’études sérieuses menées par des universités et des centres de recherches qui ont démontré ses bienfaits pour réduire le stress, altérer des façons de penser, etc. Maintenant utilisée dans le milieu médical pour remplacer les anesthésies générales sur demande des patients, l’hypnose est devenue une discipline reconnue pour modifier l’état de certaines parties du cerveau. Ses effets sont notamment visibles sur des IRM (imagerie par résonance magnétique) ou EEG (électro-encéphalogramme).


Mythe N° 4 : L’hypnose est un état de sommeil léger


L’état hypnotique est un état dans lequel votre conscience est concentrée sur un point précis, à savoir, les paroles du thérapeute. Alors que les bruits extérieurs s’évanouissent progressivement autour de vous, vous devenez extrêmement réceptif à la suggestion. Si cet état est proche de celui qui précède le sommeil, vous restez néanmoins conscient de ce qui se passe, de ce qui est dit, et vous pouvez rompre à tout moyen la transe hypnotique.


Vous pouvez parfois tomber dans le sommeil pendant une session parce qu’elle vous aura détendu, relaxé et vous aurez ainsi « lâché prise » sur votre état de veille. Si cela peut arriver, notamment si vous étiez fatigué, ce n’est toutefois pas un résultat automatique à toute séance d’hypnose. La plupart du temps, vous serez attentif et totalement conscient du déroulé de la session.


Mythe N° 5 : Les résultats de l’hypnose sont instantanés


Si l’hypnose possède de nombreux avantages par rapport à des pratiques plus traditionnelles, elle n’en reste pas moins une thérapie qui se met en place sur la durée. Ses résultats apparaitront plus ou moins vite en fonction du problème à traiter : une addiction à la cigarette ne demandera pas le même nombre de séances qu’une réduction du stress ou la guérison d’un traumatisme. C’est parce que les suggestions seront le plus souvent répétées qu’elles deviendront efficaces sur le long terme. Des changements mineurs peuvent se produire rapidement, mais le travail en profondeur requerra plusieurs séances.


Mythe N° 6 : Votre esprit est discipliné, vous ne pouvez pas être hypnotisé


Certaines personnes sont plus réceptives à l’hypnose que d’autres, c’est un fait. Mais tout le monde peut se faire hypnotiser s’il le désire : commencer par croire aux bénéfices de l’hypnose et être concentré sur les suggestions du thérapeute sont un premier pas. Si vous n’êtes pas motivé, si vous avez des pensées négatives sur le processus, vous allez créer une barrière qui rendra votre réceptivité à l’hypnose plus compliquée. Tout est bel et bien une question de volonté.


Mythe N° 7 : Ceux qui sont réceptifs à l'hypnose ont un esprit plus faible


Nous avons vu lors du mythe précédent que l’hypnose n’est pas une question d’esprits forts ou faibles. Au contraire, il faut surtout savoir être concentré et ouvert d’esprit pour être sensible aux suggestions. Il est intéressant de noter que ceux qui ont une plus grande imagination ont plus de facilité à se faire hypnotiser, en effet, ils parviennent plus aisément à visualiser les évocations de l’hypnothérapeute. Si cela rend les choses plus simples pour eux cela ne signifie pas qu’ils ont un esprit plus faible, mais qu'ils sont juste plus réceptifs à l’exercice.


Mythe N° 8 : L’hypnose est une technique « magique »


Il est important de bien différencier l’hypnose utilisée lors de spectacles et la pratique médicale. La première essaye de se rattacher aux tours de magie, au domaine de l’illusion, pour divertir un public. Comme nous l’avons déjà vu plus haut, l’hypnose est un état que nous avons tous déjà expérimenté puisqu’il s’agit d’une simple disposition de l’esprit qui relâche son attention sur le monde extérieur. L’hypnose en tant que pratique médicale n’a donc rien à voir avec celle montrée sur scène, elle est étudiée scientifiquement et n’a aucune propriété magique.


Mythe N° 9 : Vous pouvez rester coincé dans un état de transe et ne pas parvenir à vous réveiller


L’hypnose n’est pas une disposition au cours de laquelle vous êtes endormi, vous gardez le total contrôle de vous-même, vous ne pouvez donc pas rester « coincé ». Vous êtes constamment conscient de ce qui vous est dit, de ce qui se passe autour de vous. L’état hypnotique est juste un moment où vous décidez de ne plus prêter attention au monde extérieur. Mais de la même manière que votre écran de téléphone vous absorbe pendant un certain temps, vous avez toujours le pouvoir de vous en détacher et de revenir à un état de veille actif.


Mythe N° 10 : Vous pouvez être obligé d’avouer des choses sous hypnose


Tout d’abord, l’hypnose étant considérée comme une pratique médicale, le thérapeute est soumis au secret professionnel.

En second lieu, puisque vous restez conscient, l’hypnose ne peut pas vous forcer à dire des choses sans votre consentement. Vous n’êtes pas dans un état de soumission, vous gardez toujours le contrôle. L’hypnose n’est pas une pratique servant à détecter les mensonges, elle est juste là pour faire des suggestions positives à votre inconscient.



Maintenant que nous avons déconstruits les mythes qui entouraient l’hypnose, il ne vous reste plus qu’une chose à faire : essayer !